Enquêter sur la jeunesse – Outils, pratiques d’enquête, analyses

Voilà un article en marge de notre lettre habituelle mais cet ouvrage peut intéresser tous nos lecteurs qui conduisent des enquêtes ou des diagnostics avec des jeunes.

Cet ouvrage a pour objectif de sensibiliser aux méthodes et pratiques des sciences sociales tous ceux qui souhaitent enquêter sur les jeunes pour mieux comprendre la diversité de leurs expériences.
Réaliser des entretiens, observer la société, quantifier des phénomènes sociaux, comptent parmi les multiples manières de saisir une part de la réalité vécue par les jeunes, et d’en produire une connaissance scientifique.
Autour des trois temps de l’enquête – sa préparation, sa réalisation, et sa restitution – sont proposés des dispositifs méthodologiques, des conseils et des exemples d’enquêtes.
L’ouvrage est une invitation à adopter une démarche réflexive tout au long d’un travail de recherche et donne ainsi à réfléchir sur le sens d’une enquête en sciences sociales, sur les enjeux éthiques et politiques du rapport entre enquêteurs et population enquêtée.

Voir la présentation

Une course en caisse à savon par les Francas (1995)

Aujourd’hui, le PAJEP (Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d’éducation populaire) a le plaisir de vous présenter un film plus récent que la plupart des productions audiovisuelles mises en valeur jusqu’ici. Il s’agit d’épreuves de tournage du championnat de France de course en caisse à savon organisé par les Francas en 1995 à Saint-Nazaire. On peut y voir le fonctionnement et le déroulement de cette compétition pas comme les autres et reconnaître certaines figures incontournables de cette discipline comme Francis Vernhes, militant d’éducation populaire et grand promoteur de cette pratique pédagogique. Le film est conservé au sein du fonds audiovisuel des Ceméa sous la cote 100AV 772. Le dossier d’organisation technique de cette compétition est, lui, conservé sous la cote 547J 457/2 (fonds Francas). Le texte qui accompagne cet article rappelle les principes de la course en caisse à savon et contient le témoignage de Nicolas Horber, actuel délégué général de Radio Campus France et ancien vice-champion d’Europe dans cette discipline.

Voir le film

Quand la BD conforte la démocratie

La BD: une arme pour défendre la démocratie aurait été un titre plus percutant, mais trop éloigné de la réalité. Les dessinateurs sont les premiers à dire qu’un crayon n’arrête pas une kalachnikov. Les dessinateurs acceptent de prendre des risques, mais ils sont des défenseurs pacifiques de la démocratie.

Dans leur dernier ouvrage, Fabrice Erre et Terreur Graphique se penchent avec talent sur « Le pouvoir de la satire »[1]. Ils montrent avec humour l’importance de la caricature à travers le temps et ses différents supports: graffiti, poésie, journaux satiriques ou aujourd’hui productions diffusées par internet.  Elle s’est toujours attaquée aux pouvoirs en place: politique ou religieux.

Voir l’article complet

L’Office for Climate Education bientôt abrité par la Fondation La main à la pâte

La Fondation La main à la pâte abritera bientôt l’Office for Climate Education (OCE), une organisation chargée de promouvoir et développer l’éducation au changement climatique dans les pays développés et en développement. Entérinée par le Conseil d’Administration de la Fondation La main à la pâte le 21 décembre 2017, la création de l’OCE sera effective au cours du premier trimestre 2018. L’OCE prendra la forme d’une fondation abritée, financée par des fonds publics et privés et dotée d’une équipe opérationnelle dédiée.

Issu de la COP21, l’Accord de Paris entré en vigueur le 4 novembre 2016, a mis l’accent sur l’importance de l’enseignement, de la formation et de la sensibilisation du public (Article 12) tant l’adhésion des populations est un élément essentiel de la mise en œuvre de cet Accord. Face au changement climatique, un effort considérable et tenace est requis pour que les jeunes générations soient dotées des outils de compréhension et d’action à même de les protéger des a priori, des idéologies ou de l’irrationalité, et de les préparer à vivre dans un monde en transformation.

Lire la suite

À Brest, une réquisition citoyenne pour ne pas laisser les jeunes exilés dans la rue

Nécessité faisant loi, à Brest, le collectif « Zéro personne à la rue » a réquisitionné une habitation inoccupée, instituée en « Maison des mineurs », pour ne pas les laisser les jeunes isolés dormir dehors. Mais face à une préfecture qui relaie à la lettre la politique déshumanisée du gouvernement, la situation reste extrêmement détériorée.

Lire le reportage