Droits de l’enfant : les principales recommandations de Jacques Toubon

Le Défenseur des droits en appelle à une meilleure protection juridique des enfants en bas âge, de la naissance à six ans, alors qu’une nouvelle tentative d’interdire des châtiments corporels doit être débattue à la fin du mois à l’Assemblée.

Mardi, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant, le Défenseur des droits dévoile son rapport sur les droits «des enfants de la naissance à six ans.»En France, on en compte environ cinq millions. Comment les politiques publiques s’organisent-elles pour garantir les droits de ces tout-petits ? Y parviennent-elles dans tous les domaines de leur vie ? A en croire les vingt-six recommandations de Jacques Toubon, la France peut mieux faire. Zoom sur cinq d’entre elles.

Voir les recommandations… (Libé)

Cinq films d’animation pour montrer aux enfants que nos différences sont des forces

Cinq films d’animation pour montrer aux enfants que nos différences sont des forces et qu’il est par conséquent essentiel de s’accepter comme nous sommes et que nous avons notre place sur cette Terre. 🙂

Ces 5 vidéos transmettent également un message de tolérance et de bienveillance.

Voir les films

La parole de l’enfant au Salon des maires

Pour découvrir l’opération nationale « 100 000 enfants et adolescents s’expriment et dialoguent sur leurs conditions de vie, d’éducation et d’action » et une nouvelle webradio nationale qui diffuse des productions radiophoniques réalisées par des enfants et des adolescents, venez rencontrer la Fédération nationale des Francas au Salon des maires du 20 au 22 novembre 2018. Pavillon 2.2 stand E61 Parc des expositions Porte de Versailles – Paris.
À l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, la Fédération nationale des Francas rappelle l’importance de considérer les enfants et les adolescents comme des acteurs de leur territoire, d’agir pour l’effectivité de leur droit de participation et de prendre en compte leur parole dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques.

le Défenseur des droits donne des pistes pour lutter contre la maltraitance des enfants et des personnes dépendantes

Ses saisines révèlent également la persistance de violences physiques ou psychologiques commises à l’encontre d’enfants par des enseignants, des directeurs d’établissements scolaires ou des personnels communaux. Le Défenseur des droits constate que les châtiments corporels sont encore trop banalisés, que l’administration est trop peu réactive et que l’idée qu’il existe un prétendu droit de correction est encore trop répandue.

Plusieurs décisions rendues récemment par le Défenseur des droits soulignent l’importance de prendre en compte la parole de l’enfant lorsqu’il dénonce des actes de maltraitance et recommandent à l’Éducation nationale de prendre des mesures de sanction à l’égard d’enseignants suspectés de faits de violences tout en assurant un suivi psychologique aux élèves victimes de violence physique ou morale.

Lire l’article et les recommandations

Nouvelle recommandation sur les droits des enfants dans le monde numérique

Mieux respecter, protéger et réaliser les droits de l’enfant dans l’environnement numérique : tel est le but de la nouvelle recommandation adoptée aujourd’hui par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe. S’appuyant sur des instruments juridiques européens et internationaux, le texte propose aux gouvernements des États membres des lignes directrices détaillées sur les mesures à prendre.

Voir l’article et les textes en français !