Prends ta planète en main !

S’il est un sujet qui anime les jeunes d’aujourd’hui, c’est le réchauffement climatique. Ils sont de plus en plus nombreux à s’engager pour la protection de l’environnement et à se mobiliser pour le développement durable. Les résultats des dernières élections européennes ainsi que le mouvement « Fridays for Future », instigué par la jeunesse, soulignent la volonté des jeunes d’agir pour sauver l’humanité et la planète.

Déterminé à soutenir les jeunes dans leur engagement, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) lance aujourd’hui un appel à projets. L’OFAJ est convaincu que les actions émanant de la société civile jouent un rôle crucial dans la lutte contre le réchauffement climatique. En outre, l’investissement politique et social des jeunes générations permet de renforcer la cohésion sociale et intergénérationnelle.

Voir l’ensemble du projet

 

« Deux ou trois choses que je sais (peut-être) de la pédagogie »

« Ce texte s’efforce de montrer comment ont émergé, pour l’auteur, deux convictions fondatrices – l’éducabilité de toutes et tous et l’irréductibilité de l’engagement de chaque sujet dans ses apprentissages – et comment des connaissances se sont articulées à ces convictions, en une dialectique féconde ». Philippe Meirieu publie sur son site un important article qui correspond aux interrogations de la rentrée. Le texte « souligne, enfin, que l’ensemble de ce discours n’est possible qu’en admettant l’existence d’un « point aveugle » qui renvoie à un « ce que je crois » irréductible : que l’éducation peut encore quelque chose pour l’avenir du monde ». Ce que je crois…

Voir le site et le texte

Janusz Korczak : le droit de l’enfant au respect

Janusz Korczak, de son vrai nom Henryk Goldszmit, naît à Varsovie1le 22 juillet 1878, de Cecylia Gebicka et de Joseph Goldszmit, écrivain et avocat célèbre. Henryk porte le nom de son grand-père Hirsh Goldszmit, mort en 1874. Fils d’un vitrier, Hirsh, chef éclairé de la communauté juive de la ville, exerçait en qualité de médecin-chef de l’hôpital juif. Il militait pour le Haskalah, Le Mouvement juif pour le progrèsqui encourageait les juifs polonais à s’intégrer au monde moderne. Il donna une éducation laïque à ses cinq enfants. Deux de ses fils, Jacob et Joseph, le père d’Henryk, poursuivirent son action intégrationniste. Ils tentaient au quotidien de rapprocher les communautés juive et polonaise et luttaient en permanence contre les clivages qui les séparaient. Tous deux, écrivains et juristes, privilégiaient l’écrit pour éduquer et pour élever le niveau des consciences, avec l’appui de l’intelligentsia libérale juive et polonaise de l’époque.

Voir l’article entier

L’engagement des jeunes : une majorité impliquée, une minorité en retrait

Le désir d’engagement et de participation à la vie publique progresse chez les jeunes en 2015, même si on observe un retrait des formes conventionnelles de participation politique et sociale. L’investissement citoyen des jeunes est néanmoins inégal : les jeunes en retrait de la vie économique et sociale s’engagent beaucoup moins que les autres.

Voir le site de l’INJEP

Le phénomène «Fortnite»

En moins de deux ans d’existence, le jeu vidéo «Fortnite» est devenu l’un des grands sujets de conversation dans la cour de récré. «Fortnite» compte près de 250 millions de joueurs dans le monde entier : des enfants, comme des grands. C’est un record absolu. Les passionnés s’affrontent en ce moment pour pouvoir participer à la première coupe du monde de leur jeu favori, qui aura lieu cet été. Rejoins-moi dans ce numéro sur les jeux vidéo en ligne.

Voir l’article du petit Libé