Une nouvelle proposition de loi inscrite à l’ordre du jour

Nous avons appris le 30 octobre 2018 que la nouvelle proposition de loi relative à l’interdiction des « violences éducatives ordinaires » (VEO) sera inscrite par le MoDem à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale lors de sa niche parlementaire du 29 novembre 2018.Cette proposition de loi, à l’initiative de Maud Petit, est signée par 50 députés et soutenue par des élus de tous bords politiques.

Il s’agit de la troisième tentative pour que la France interdise clairement la violence éducative ordinaire à l’encontre des enfants. Notre pays deviendrait alors le 24ème pays d’Europe à voter une telle loi.

Dès sa création, l’OVEO s’est mobilisé pour que les enfants puissent bénéficier des mêmes droits que tout un chacun dans notre pays, notamment le droit au respect absolu de leur intégrité corporelle et psychique.  Nous nous félicitons de cette nouvelle initiative et soutenons totalement ce premier pas qui devra nous conduire à l’avènement d’un accompagnement respectueux de tous les enfants où qu’ils se trouvent.

Lire la suite de l’article

100 000 enfants et adolescents s’expriment sur leurs conditions de vie, d’éducation et d’action et dialoguent avec des décideurs publics et associatifs

Les Francas, forts de leurs convictions, de leur expertise, celles de leurs organisateurs locaux et partenaires, entendent renforcer leur engagement pour que les conditions enfantines soient un fil rouge des préoccupations des acteurs éducatifs et à l’agenda politique des élus et des institutions.

Les Francas développent donc, depuis l’été 2018, les occasions et les espaces d’expression des enfants et des adolescents, afin de recueillir, fin 2019, l’expression de 100 000 enfants et adolescents sur leurs conditions de vie, d’éducation et d’action. Ils vont également s’attacher à ce que ces expressions soient effectivement entendues et prises en compte pour enrichir la qualité des Projets locaux d’éducation et celle des espaces éducatifs, et au-delà la qualité des politiques publiques à tous les niveaux territoriaux.

C’est ainsi que les Francas seront des porte-voix des enfants et des adolescents !

La dynamique 100 000 enfants et adolescents s’expriment et dialoguent avec des adultes a pour ambition aux niveaux local et départemental de :

  • Rendre lisible la capacité des enfants et des adolescents à porter un regard sur le monde dans lequel ils vivent, à exprimer leurs attentes et leurs besoins, à formuler des propositions pour améliorer leurs conditions de vie, d’éducation et d’action
  • Faire changer la vie quotidienne des enfants, des adolescents sur les territoires locaux, dans les structures éducatives, et ainsi contribuer à ce que les politiques publiques locales et nationales soient effectivement attentives dans leur conception et leur mise en œuvre à la situation et au bien-être de tous les enfants et les adolescents.

La Fédération nationale à partir des expressions capitalisée svia une plateforme numérique www.enfantsacteurscitoyens.fr (Cette plateforme en cours de construction seraouverte début 2019) analysera les expressions des enfants et des adolescents et rédigera un rapport sur les conditions de vie, d’éducation et d’action des enfants et des adolescentsqui sera rendu public et mobilisé pour alimenter les travaux de la Convention Ensemble pour l’éducation, fin 2019.

Les jeunes et leur vision de l’avenir

Dans un sondage OpinionWay pour Vers le Haut et la MAIF, sont abordés cinq thèmes dont les résultats méritent qu’on s’y arrête :
  • La confiance en soi et dans l’avenir
  • La confiance dans le système éducatif et l’école
  • La confiance dans le monde du travail
  • Le ressenti vis-à-vis de l’environnement social et politique
  • Les métiers de l’enseignement

Voir le sondage complet et tous les visuels

 

La parole aux enfants : résultats de la Consultation Unicef nationale 2018

Découvrez les résultats de la 4° Consultation nationale des 6-18 ans de l’Unicef, qui a interrogé 26 458 enfants et adolescent.e.s sur leur vie en France métropolitaine et Guyane.

Qu’est-ce que la Consultationnationale des 6-18 ans ?
C’est une grande enquête menée par l’Unicef France depuis 2013 dans toute la France, qui permet à chaque enfantet adolescent.e d’exprimer son point de vue sur son quotidien et ses droits en répondant à un questionnaire réparti en quatre thématiques :mes droits, ma vie de tous les jours,mon éducation, mes loisirset ma santé.

Vu sur: https://my.unicef.fr/contenu/la-parole-aux-enfants-resultats-de-la-consultation-nationale-2018

Qui sont les jeunes de France ?

Qui sont les jeunes de France ? Que veulent-ils ? Que votent-ils ? À l’occasion de la sortie de son nouvel essai, Politiquement jeune (Éd. de l’Aube / Fondation Jean-Jaurès), Anne Muxel, directrice de recherches au CNRS (Cevipof/Sciences Po) et administratrice de la Fondation Jean-Jaurès, en a débattu à la Fondation.

Dans un moment où 46 % des moins de 35 ans considèrent que d’autres systèmes politiques peuvent être aussi bons que la démocratie (enquête Fractures françaises 2018), Anne Muxel dresse dans son nouveau livre un portrait de la jeunesse française, de ses attentes, de son rapport à la société et à la politique. Elle l’a présenté lors d’un échange public avec Marinette Valiergue, membre du mouvement citoyen « À nous la démocratie ! » et animé par Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès.

Voir la vidéo de l’échange