Création d’un groupe d’étude Droits de l’enfant et protection de la jeunesse à l’Assemblée nationale

Excellente nouvelle pour les droits de l’enfant ! L’Assemblée nationale vient de mettre en place un groupe d’étude Droits de l’enfant et protection de la jeunesse qui sera coprésidé par les députées Alexandra Louis et Maud Petit. Ce pas en avant pour la promotion des droits de l’enfant dans le travail parlementaire a été possible grâce à l’implication notamment d’Albane Gaillot et de Guillaume Gouffier-Cha. Lors du colloque « Pour une République garante des droits de l’enfant – Quelle stratégie ? Quelle politique ? » organisé par AEDE le 19 octobre dernier au Palais Bourbon, ces deux députés s’étaient effectivement engagés à créer un espace de débat centré sur l’enfance et la jeunesse.

Lire la suite

Colloque « école et droits de l’enfant »

Quand on évoque les droits de l’enfant, de quoi parle-t-on réellement ? Derrière cette expression qui se voudrait galvaudée, quels sont, de fait, les sens de cette notion ?

Ils se déclinent, et ce tout particulièrement depuis 1989, selon deux axes : celui de la protection et celui des libertés. En effet, la Convention internationale des droits de l’enfant pose, en lien avec la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme , la notion de protection spéciale due à l’enfant, d’ « intérêt supérieur » de celui-ci. Sa sécurité, sa santé, son intégrité – physique et morale – doivent être protégées. Parallèlement, ou plutôt concomitamment à cette protection, la défense des libertés de l’enfant est posée d’une façon explicite, que ce soit dans les domaines de l’expression, de la pensée, de la recherche d’informations ou encore de son origine culturelle propre.

Voir le programme

l’Observatoire national de la protection de l’enfance

L’association des missions d’observation quantitative, de promotion des bonnes pratiques et de soutien à la recherche qui caractérise l’ONPE est unique en Europe. Si l’on retrouve certains de ces axes au sein d’instances étrangères, comme l’Observatoire suisse de la mal-traitance envers les enfants, l’Observatoire de l’enfance, de la jeunesse et de l’aide à la jeunesse (Oejaj), en Belgique, ou encore le Deutsches Institut für Jugendhilfe und Familienrecht (Dijuf), en Allemagne, seul l’ONPE (Observatoire national de la protection de l’enfance) présente la particularité d’associer ces trois dimensions d’analyse.