Un escape game pour mieux coopérer

Un escape game en primaire, c’est rare. Et pourtant Emma Botalla, enseignante en CM2 à l’école Gambetta de Massy (91) s’y est essayée. L’escape game est l’occasion de mettre en place un projet pluridisciplinaire et transversal permettant de travailler différentes compétences telles que la coopération entre élèves, la production d’écrit, l’oralité ou encore la résolution de problèmes.

Ce projet peiut facilement trouver sa place dans nos accueil collectifs. Voir le détail du compte rendu dans le café pédagogique

Journée internationale de l’éducation

Réaffirmant les dispositions de sa résolution 70/1 du 25 septembre 2015, intitulée « Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 » […] Consciente de l’importance que revêt l’éducation dans la réalisation du développement durable […] Décide de proclamer le 24 janvier Journée internationale de l’éducation.

Lire la résolution complète

Voir sur Education internationale  ou sur le site de l’ONU

Histoire de l’éducation populaire

C’est au XVIIIème siècle, à l’époque des Lumières que l’on fait communément remonter l’origine de l’idée d’une « éducation populaire ». Dans un contexte de lutte contre l’obscurantisme et l’emprise de l’Église catholique en France, se diffuse l’idée de la nécessité d’une éducation de toutes et tous, et, en l’occurrence, du peuple, par le peuple, pour le peuple. Ce sont les prémices de l’idée d’éducation d’action directe.

Lire la suite qui est un excellent résumé

La protection des mineurs sinistrée

À l’heure où le gouvernement annonce son intention de créer un code de la justice pénale des mineurs et lance la création de vingt nouveaux centres éducatifs fermés, l’ultime sanction avant la prison dans l’échelle pénale, le volet protection de l’enfance en danger apparaît sinistré. Or, en matière de justice des mineurs, les professionnels s’accordent sur le fait que la sanction pénale est souvent décidée quand une sanction éducative a échoué, celle-ci intervenant fréquemment en raison d’un échec de la prévention.

Lire l’article complet