François Dubet : « certains ont intérêt à préserver les inégalités scolaires »

Auteur d’une quarantaine d’ouvrages, le sociologue François Dubet, professeur émérite à l’Université de Bordeaux, travaille depuis de nombreuses années sur la jeunesse, les mouvements sociaux, l’éducation, les inégalités sociales et le sentiment d’injustice. Il vient de publier « Trois jeunesses. La Révolte, La Galère, l’Emeute », aux éditions Le Bord de l’eau. Il revient dans cet entretien sur la concurrence scolaire et la lutte pour les places, la norme élitiste, les aspects brutaux de la méritocratie, et les limites de Parcoursup. Pour lui, il est grand temps de construire des systèmes sociaux permettant de surmonter l’épreuve de l’entrée dans la vie adulte.

Lire l’entretien tout à fait éclairant dans Alternatives Économiques

53% des personnes déracinées dans le monde sont des enfants

Le HCR publie une série de vidéos de sensibilisation, dont une centrée sur les enfants déracinés, qui peut servir de base à une discussion sur le thème de l’asile.

Elle est consultable en français en ligne

À noter : Le HCR n’utilise pas le terme « migrant » concernant les personnes qui ont été contraintes de fuir, mais précise : réfugiés, déplacés internes, demandeurs d’asile, apatrides…

Rencontres territoriales de l’éducation « Agir pour l’éducation en milieu urbain »

Les rencontres territoriales de l’éducation « Agir pour l’éducation en milieu urbain » se tiendront le Jeudi 20 septembre 2018 de 9h00 à 17h30 à Saint-Denis (93).

A l’initiative de la Ville de Saint-Denis et des Francas, elles s’articuleront autour d’approches théoriques, de témoignages d’acteurs de terrain, d’ateliers de mutualisation et d’échanges de pratiques.

Voir les inscriptions

Quand la BD conforte la démocratie

La BD: une arme pour défendre la démocratie aurait été un titre plus percutant, mais trop éloigné de la réalité. Les dessinateurs sont les premiers à dire qu’un crayon n’arrête pas une kalachnikov. Les dessinateurs acceptent de prendre des risques, mais ils sont des défenseurs pacifiques de la démocratie.

Dans leur dernier ouvrage, Fabrice Erre et Terreur Graphique se penchent avec talent sur « Le pouvoir de la satire »[1]. Ils montrent avec humour l’importance de la caricature à travers le temps et ses différents supports: graffiti, poésie, journaux satiriques ou aujourd’hui productions diffusées par internet.  Elle s’est toujours attaquée aux pouvoirs en place: politique ou religieux.

Voir l’article complet

À Brest, une réquisition citoyenne pour ne pas laisser les jeunes exilés dans la rue

Nécessité faisant loi, à Brest, le collectif « Zéro personne à la rue » a réquisitionné une habitation inoccupée, instituée en « Maison des mineurs », pour ne pas les laisser les jeunes isolés dormir dehors. Mais face à une préfecture qui relaie à la lettre la politique déshumanisée du gouvernement, la situation reste extrêmement détériorée.

Lire le reportage