Les loisirs et les vacances des enfants et des jeunes : quelles attentes des parents ? »

L’Ovlej a le plaisir de vous convier à participer à son prochain séminaire : « Les loisirs et les vacances des enfants et des jeunes : quelles attentes des parents ? » Celui-ci aura lieu le mercredi 29 janvier 2020, entre 14h et 17h, à Arcueil. Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour participer à ce séminaire, en remplissant le formulaire d’inscription.

Ce séminaire se propose de réunir acteurs engagés dans l’élaboration des offres et des politiques de loisirs pour les enfants et les adolescents, et chercheurs. L’objectif est d’échanger sur la thématique du prochain projet de recherche de l’Observatoire, de recueillir vos expériences et interrogations, ainsi que vos besoins en matière de données. L’Ovlej a en effet à cœur de construire ses études au plus proche de vos attentes.

Le nouveau projet de recherche a été pensé dans l’idée de pouvoir enrichir, compléter et/ou mettre à jour certains indicateurs ayant déjà fait l’objet d’études il y a quelques années. Le séminaire portera tout particulièrement sur l’un des deux axes de travail défini pour ce projet : les attentes des parents envers les loisirs et vacances de leurs enfants. Pour découvrir le contexte dans lequel ce projet a été pensé, n’hésitez pas à télécharger le document de présentation (PDF – 4 pages).

Ce séminaire permettra à l’Observatoire d’affiner la problématisation et de formaliser le cadre de sa prochaine enquête.

Voir les détails

Derrière les écrans la parentalité derrière la parentalité, le projet de société

Ma colère est grande : pourquoi ne parvient-on pas à dépasser la question des « écrans » ? Ces procès et autres chroniques, émissions, propos, ou polémiques sont totalement irresponsables. Ils oublient que toutes les évolutions matérielles et leurs usages s’inscrivent dans un « système » et que les intentions sous-jacentes sont porteuses d’un projet de société, d’un projet politique, mais aussi philosophique. Mais il est plus pratique de désigner un coupable plutôt que de rechercher l’origine du problème. René Girard avait bien mis en évidence, dans un tout autre registre, la figure et le rôle du bouc émissaire comme moyen d’exorciser une réalité que l’on ne veut pas forcément voir et comprendre…

Lire l’article complet très éclairant

« Tout enfant présent sur le sol français doit bénéficier des mêmes droits »

Situation des enfants migrants, protection des enfants vulnérables, mobilisation sur le climat… Un mois avant la célébration des 30 ans de la ratification de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), Geneviève Avenard, Défenseure des enfants, a livré une analyse exclusive des prochains défis à relever pour une application effective de la CIDE.

Lire l’interview sur le site de Solidarité Laïque

Selon le Défenseur des droits, les institutions françaises sont violentes à l’égard des enfants

Dans un rapport rendu public lundi, l’autorité administrative indépendante, dirigée par Jacques Toubon, souligne « un décalage entre les droits proclamés et les droits réels ».

Violentes à l’égard des enfants, les institutions publiques françaises ? C’est le constat, sévère, qui apparaît à la lecture du rapport annuel du Défenseur des droits, rendu public lundi 18 novembre. L’autorité administrative indépendante, dirigée par Jacques Toubon depuis 2014, a notamment la charge de veiller au respect de « l’intérêt supérieur de l’enfant », inscrit dans la Convention internationale des droits de l’enfant, dont la France est signataire, et qui fête ses 30 ans cette année.

Voir la suite

Précarité étudiante : de la difficulté d’une évaluation

La récente tragédie d’un étudiant s’immolant par le feu pour dénoncer la précarité de sa situation a conduit les médias à s’interroger sur la condition étudiante. Ce drame est-il le signe que les conditions de vie des étudiants, sous l’effet de la massification de l’accès aux études supérieures, se seraient dégradées au point de pouvoir conduire certains d’entre eux à de telles extrémités ?

Nous avons aujourd’hui une bonne connaissance statistique des conditions de vie des étudiants grâce aux enquêtes réalisées sur un large échantillon par l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), dont la dernière remonte à 2016 (et la précédente à 2013). Ces enquêtes montrent que la question est complexe et n’autorise pas de réponse simple.

Lire la suite