Bilan annuel des Jeunes ambassadeurs des droits

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, et son adjointe, la Défenseure des enfants, , Geneviève Avenard rendent public ce jour le rapport annuel 2018/2019 relatif à l’activité des Jeunes ambassadeurs des droits auprès des enfants et pour l’égalité(JADE).

Créé en 2007, le programme JADE est un dispositif qui permet à des jeunes volontaires du service civique, âgés de 16 à 25 ans, de s’engager pour neuf mois auprès du Défenseur des droits afin de présenter aux collégiens, lycéens ou apprentis le rôle et les missions de l’institution et de promouvoir les droits de l’enfant et l’égalité. Il s’agit d’une sensibilisation aux droits des jeunes par des jeunes ce qui constitue un atout pédagogique fort, en permettant d’établir un climat de dialogue et de confiance.

  • Pour sa treizième année, le programme s’est appuyé sur 94 JADErépartis dans 21 départements de la métropole. Le programme JADE se déploie également en Outre-mer, à la Réunion et à Mayotte.
  • 59 111 enfants et jeunes ont été sensibilisés dans 592 établissements scolaires ou structures accueillant des jeunes hospitalisés, en situation de handicap, sous la protection de l’aide sociale à l’enfant, en conflit avec la loi ou encore des mineurs non accompagnés.

Le programme JADE du Défenseur des droits bénéficie du soutien indispensable de partenaires nationaux et locaux :

  • Le ministère de l’Education nationale qui permet aux JADE d’intervenir dans les établissements scolaires ;
  • les collectivités territoriales et les services déconcentrés de l’Etat qui financent le programme ;
  • les structures qui contribuent à la formation ;
  • les associations agréées qui encadrent les JADE tout au long de la durée de leur mission.

Voir l’article complet

Comment reprendre la main sur sa vie et ses droits numériques

À destination des jeunes utilisatrices et utilisateurs d’Internet, de leurs familles, des enseignants, des éducateurs, des associations… et de tout cybercitoyen responsable, qui souhaitent œuvrer à la construction d’un Internet plus sûr, plus juste et plus transparent pour tous.
Les données personnelles sont une émanation de chaque personne. Dans l’Union européenne, la protection des données personnelles est rattachée à la protection de la vie privée qui est un droit fondamental. Depuis plus de 10 ans, leur utilisation massive, souvent à l’insu des personnes, pose un vrai problème de société.

 

Voir le document

500 enfants participant au rallye citoyen EducapCity présents sur le stand du Défenseur des droits

Cette année encore, le Défenseur des droits a participé à EducapCity, le plus grand rallye urbain, citoyen, sportif et culturel d’Europe. Organisé par l’association CAP SAAA (Sport, Art, Aventure, Amitié), il permet de sensibiliser les jeunes de 9 à 15 ans aux enjeux de la citoyenneté en les faisant rencontrer élus, associations et institutions.

Le jeudi 20 juin, près de 2 000 enfants ont participé par équipe, à l’étape finale de la course à Paris, et environ 500 d’entre eux se sont rendus sur le stand tenu par les Jeunes ambassadeurs des droits du Défenseur des droits (JADE). Cette étape est l’occasion pour les jeunes de mieux connaître les 12 droits fondamentaux des enfants de manière ludique à travers des quizz et des charades.

Voir l’article complet

Mieux connaître EuroCapCity

Éducation populaire : une exigence du XXIe siècle

L’éducation populaire est un principe issu de la Révolution française qui promeut, en dehors des structures traditionnelles d’enseignement, une éducation reconnaissant à chacun et chacune la volonté et la capacité de s’exprimer, de débattre, de progresser et de se développer à tous les âges de la vie, en vue de contribuer à l’émancipation individuelle et collective.L’éducation populaire est multiforme et s’incarne dans l’action de structures collectives aux statuts très divers (associations, collectifs, fondations, CSE, syndicats, partis politiques…). L’enjeu de cet avis est de dresser un état des lieux de l’éducation populaire en France et de mettre en lumière sa modernité et son utilité, afin de proposer des préconisations concrètes pour restaurer et valoriser ses démarches, permettre aux multiples acteurs de sortir de l’invisibilité et de s’inscrire dans une dynamique de progrès afin de nourrir la démocratie.

Voir sur le site de l’iFé pour télécharger