Labellisation ATEC J.E. V.I.S.E.

Vendredi 17 janvier 2020, nous avons labellisé une nouvelle ATEC en Isère à Estrablin. Une quinzaine de jeunes de 12 à 17 ans composent cette ATEC et 9 d’entre eux sont élus au bureau de l’association. Ils ont d’ailleurs pris le parti d’avoir une direction la plus partagée possible avec une présidente et deux co-présidents.

Cette ATEC est née d’une synergie d’un groupe de jeunes fréquentant le Point Jeunes d’Estrablin voulant s’engager notamment pour l’écologie et se sentant frustrés dans leur capacité d’action. Une de leur animatrice du point jeune, Chloé, connaissant le dispositif des ATEC, leur a présenté ce projet.

Motivés par l’idée, les jeunes ont coopéré pour créer leur ATEC qu’ils ont choisi de nommé J.E. V.I.S.E., ce qui correspond à l’acronyme « Jeunes Ecolos Voyageurs Isèrois Solidarité Entraide ». L’objectif de leur ATEC est de réaliser des actions citoyennes et chantiers dans les communes environnantes, découvrir le monde qui les entoure en accomplissant de bonnes actions ainsi que de vivre une expérience collective.

Voir la suite sur le site des Francas de l’Isère

Congrès national de la participation des enfants et des jeunes

Tous les deux ans, l’Anacej organise le Congrès National de la Participation des Enfants et des Jeunes. Ce véritable temps fort de notre réseau a pour vocation de réunir les différents acteurs et actrices de la participation des enfants et des jeunes en France autour d’une thématique centrale, propre à chaque édition.

Le prochain Congrès de l’Anacej aura lieu à Arras (62) pendant les vacances d’automne, en octobre 2020. Les pré-inscriptions pour l’événement seront bientôt possibles, en attendant, replongez-vous dans l’édition précédente…

Voir sur le site de l’Anacej

Prise en compte des droits de l’enfant dans les travaux de l’Assemblée nationale

La commission des questions sociales, de la santé et du développement durable de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a produit un rapport, publié le 22 mai 2019, qui recommande aux « parlements nationaux [de] s’impliquer davantage dans la mise en œuvre et le suivi de la cible 16.2 des ODD qui lutte contre toutes les formes de violences faites aux enfants, en prévoyant […] la création d’une commission permanente sur les droits de l’enfant ».

En effet, en France, les chiffres des violences faites aux enfants sont inquiétants :

      • – 1 enfant est tué dans le cercle intrafamilial tous les cinq jours ;
      • – 73 000 cas de maltraitances sont signalés chaque année à la police nationale et à la gendarmerie ;
      • – 70 000 enfants restent handicapés à la suite de ces violences chaque année ;
      • – 53 % des décès pour maltraitance interviennent entre 0 et 4 ans ;
      • – 1 enfant est violé toutes les heures.

Le Comité des droits de l’enfant des Nations unies, qui évalue tous les cinq ans la bonne application de la CIDE par la France, a notamment dénoncé, en 2016, ces chiffres alarmants et a recommandé une meilleure coordination des acteurs pour l’application de la CIDE.

Voir l’ensemble de la proposition de résolution qui sera déposée en janvier 2020

Le Comité jeunes Anacej propose des améliorations pour le SNU

Léanna Vandewalle, Vice-Présidente de l’Anacej au titre du Comité Jeunes, Nana Seidi, Mehdi Bourgoin, administratrice et administrateur de l’Anacej et Madelon Gracin du ComJ, ayant effectué la phase de préfiguration du Service National Universel en juin dernier, sont allés présenter les propositions du Comité jeunes concernant le SNU.

Ce rendez-vous faisait suite à l’envoi, par le ComJ, d’une lettre adressée au Secrétaire d’État à la jeunesse, présentant le fruit du travail de réflexion de l’ensemble du Comité jeunes sur le sujet du Service National Universel.

Lire les propositions