Une mission parlementaire sur les métiers de l’animation

Une mission d’information parlementaire s’intéresse aux métiers du lien, et ainsi directement aux animateurs. François Ruffin, co-rapporteur de la mission, demande aux professionnels de lui dire leurs conditions de travail, leur engagement quotidien, leurs réussites, leurs désillusions…

Une adresse est ouverte pour réceptionner vos témoignages. N’hésitez pas!  metiersdulien@ruffin-depute.fr

Apprendre par la coopération : compte-rendu de colloque avec Sylvain Connac

Les 9 et 10 janvier 2020 ont eu lieu deux colloques organisés par le Sgen-CFDT Alsace sur le thème « Apprendre par la coopération, enseigner sans exclure ». Ce sont ainsi 280 participants pour le Haut-Rhin et un peu plus de 200 pour le Bas-Rhin qui se sont retrouvés, dans la salle Léo Lagrange pour les professeurs du 68 et dans la prestigieuse salle Pasteur du Palais Universitaire de Strasbourg pour les professeurs du 67. Sylvain Connac a mis en pratique la coopération avec les participants au colloque.

Lire le CR et les documents joints

Jeux de société : pourquoi continue-t-on à y jouer ?

« Monopoly », « Cluedo », mais aussi « Loup-Garou », « Catan », « Time’s Up », « Jungle Speed », ou « Blanc-Manger Coco »… Les jeux de société séduisent de plus en plus les Français. A l’heure des écrans omniprésents, pourquoi ces pratiques ludiques collectives anciennes, un moment ringardes, perdurent ?

Lire l’article

Quelle éducation en 2030 ? Manifeste des villes éducatrices

Le Réseau français des villes éducatrices entend remettre l’éducation au cœur des priorités des politiques territoriales. Depuis 2014, la grande majorité des villes s’est dotée d’un Projet éducatif de territoire (PEDT) dont l’objectif est de rendre cohé-rente l’action éducative sur tous les temps et âges des enfants et des jeunes. Cela a permis de redéfinir le partenariat local à travers des alliances éducatives intégrant l’Éducation nationale, l’éducation populaire, les parents, les enfants, les agents, les collectivités, etc.

Lire le manifeste

Le Bafd accessible dès 18 ans à partir du 1er avril 2020

Le décret n° 2020-96 du 5 février 2020 modifiant l’article D. 432-14 du Code de l’action sociale et des familles a été publié au Journal Officiel du 7 février 2020.
Ce décret est très court et donne deux informations :
• L’âge d’inscription au Bafd est abaissé de 21 ans à 18 ans.
• La mesure entre en application au 1er avril 2020.
L’âge d’inscription signifie en réalité l’âge d’accès à la première session théorique du Bafd. À compter du 1er avril prochain, il faudra être âgé d’au moins 18 ans le premier jour de la session de Formation générale Bafd, au lieu de 21 ans actuellement.

Lire les explications du pourquoi et du comment !