« Les réseaux sociaux ne favorisent ni la compréhension d’autrui, ni la recherche d’un consensus », explique Serge Tisseron

Comment recréer des relations apaisées à l’ère des réseaux sociaux ? Une vaste question dans l’ère du temps à laquelle ont essayé de répondre, ce mercredi lors de l’afterwork de 20 Minutes VIS!ONS, l’avocat pénaliste Eric Morain, qui a défendu plusieurs victimes de cyberharcèlement, l’écrivain et psychiatre Serge Tisseron et la députée Laetitia Avia, rapporteure de la proposition de loi contre la cyberhaine.

« Il est urgent d’organiser, dès l’école élémentaire, un enseignement visant à faire comprendre aux enfants ce qui se passe au-delà de l’interface écrans », a expliqué Serge Tisseron, auteur notamment du Petit traité de cyber psychologie (2018). 20 Minutes a interrogé le chercheur, membre de l’Académie des technologies, dont les travaux portent notamment sur les rapports entre l’humain et la machine.

Lire l’article complet

Le « numérique au féminin » : ça se joue dès l’école

Le 22 novembre 2019, la fondation Femmes@numerique fêtait son premier anniversaire. L’occasion de découvrir les projets qu’elle soutient, pour faire bouger les représentations et favoriser l’accès des filles dans les secteurs du numérique.

« La révolution numérique va bouleverser nos économies, nos sociétés, nos modes de vie… Pour construire ce nouveau monde, nous avons besoin de tous les talents. Or les femmes sont massivement absentes des filières de formation et des métiers du numérique ! ». Ce constat accablant motivait, fin 2018, la création de la Fondation Femmes@numérique, abritée par la Fondation de France.

Voir l’article complet

Selon le Défenseur des droits, les institutions françaises sont violentes à l’égard des enfants

Dans un rapport rendu public lundi, l’autorité administrative indépendante, dirigée par Jacques Toubon, souligne « un décalage entre les droits proclamés et les droits réels ».

Violentes à l’égard des enfants, les institutions publiques françaises ? C’est le constat, sévère, qui apparaît à la lecture du rapport annuel du Défenseur des droits, rendu public lundi 18 novembre. L’autorité administrative indépendante, dirigée par Jacques Toubon depuis 2014, a notamment la charge de veiller au respect de « l’intérêt supérieur de l’enfant », inscrit dans la Convention internationale des droits de l’enfant, dont la France est signataire, et qui fête ses 30 ans cette année.

Voir la suite

Précarité étudiante : de la difficulté d’une évaluation

La récente tragédie d’un étudiant s’immolant par le feu pour dénoncer la précarité de sa situation a conduit les médias à s’interroger sur la condition étudiante. Ce drame est-il le signe que les conditions de vie des étudiants, sous l’effet de la massification de l’accès aux études supérieures, se seraient dégradées au point de pouvoir conduire certains d’entre eux à de telles extrémités ?

Nous avons aujourd’hui une bonne connaissance statistique des conditions de vie des étudiants grâce aux enquêtes réalisées sur un large échantillon par l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), dont la dernière remonte à 2016 (et la précédente à 2013). Ces enquêtes montrent que la question est complexe et n’autorise pas de réponse simple.

Lire la suite

« L’enfant ne se réduit pas à combler un désir d’adulte »

Alors qu’est célébré le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant, le 20 novembre, George Lefebvre, président de la Fondation pour l’enfance, appelle dans une tribune au « Monde » les pouvoirs publics, le législateur et les professionnels de l’enfance à faire prévaloir l’intérêt de l’enfant dans leurs orientations.`

Voir la suite