Enquête sur les vacances d’été 2020 des enfants et des adolescents

Vous avez des enfants âgés entre 6 et 17 ans ? Nous aimerions que vous participiez à notre enquête.
Le déconfinement se rapproche, tout comme les vacances d’été.
En cette période si particulière, l’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes souhaite savoir comment vous anticipez les vacances de vos enfants, tout particulièrement par rapport aux espaces collectifs.
L’enquête ne vous prendra que quelques minutes et les réponses sont totalement anonymes.

Camaraderie n°328, spécial Convention Ensemble pour l’éducation

La Convention Ensemble pour l’éducation alliait trois événements : le congrès du Mouvement, en vue d’affiner le projet fédéral 2020-2025 qui a été voté en assemblée générale les 25 et 26 janvier dernier, un Forum de l’enfance et de l’action éducative, donnant à voir la diversité des actions et initiatives du Mouvement à toutes les échelles de territoires au travers d’agoras des projets et de nombreux ateliers, ainsi qu’une université populaire de l’éducation, ouverte à tous les citoyen·nes, afin que tous et toutes participent à la réflexion collective en faveur de l’éducation.

Un événement qui réaffirme que le motif premier de revendication et de mobilisation des Francas est de rendre l’humain et le citoyen le plus libre et le plus responsable possible dans la société la plus fraternelle et la plus démocratique possible. Un idéal à partager avec le plus grand nombre.

N’hésitez pas à relayer cette information et le lien de téléchargement auprès des abonné.es dans votre département.

Vous pouvez télécharger le Camaraderie n° 328 ici.

Communiqué de presse des Francas le 16 avril 2020


Communiqué de presse

Mieux vivre la période de confinement, N’oublions pas les enfants et les adolescent·es !

Le confinement constitue aujourd’hui pour les enfants et les adolescent.es à la fois une situation inédite, un révélateur des inégalités économiques et sociales auxquelles leurs familles sont confrontées et sera demain n’en doutons pas un marqueur générationnel. Attentifs aux conditions de vie, d’éducation et d’action des enfants et des adolescent.es, les Francas sont mobilisés partout en France pour leur permettre de mieux vivre la période de confinement à travers 5 modes d’action :

  1. Accueils des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise durant les temps péri et extrascolairesLes Francas et leurs adhérents collectifs mobilisent des animateurs volontaires pour intervenir, aux côtés despersonnels de l’Education nationale, dans les centres d’accueil mis en place les matins, le midi, les après- midis et les mercredis, durant les vacances scolaires et parfois les week-ends.
  2. Production de propositions éducatives dans la proximitéLes associations départementales Francas et leurs structures adhérentes inventent et mettent à la disposition des enfants et de leurs familles des ressources éducatives et pédagogiques afin de leur permettre de ne pas être destinataires exclusivement d’activités liées à leur scolarité durant le confinement. Les enfants et leurs familles doivent pouvoir disposer de temps de loisirs, de divertissement, de respiration. Le confinement peut être l’occasion de jouer, de pratiquer des activités différentes, seul.e ou en famille, à travers lesquelles on apprend autrement.
  3. Permettre aux enfants de s’exprimer sur ce qu’ils vivent et leur parler de la situationIl est indispensable de prendre en compte la perception et la sensibilité des enfants en cette période si particulière. Des enfants en proie aux angoisses des adultes, des enfants confrontés à une situation sortant de leur ordinaire, avec qui on ne trouve pas nécessairement les mots pour expliquer les interdits, les nouvelles modalités d’organisation de la vie de la famille. Mais également des enfants confrontés à des situations différentes selon les espaces de vie dans lesquels ils ont confinés, selon l’accompagnement dont ils peuvent bénéficier -ou non- à la maison, selon l’obligation de leurs parents de continuer -ou non- d’aller travailler, selon qu’ils soient -ou non- confrontés à la mort d’un proche.
  4. Relation aux familles et aux parentsLa relation aux familles et aux parents, toujours importante pour les co-éducateurs, est plus que jamais nécessaire en temps de confinement afin de ne pas les laisser isolés face à leurs interrogations ou leurs difficultés. Plusieurs initiatives de cette nature mises en œuvre par les Francas peuvent être signalées, depuis la prise de contact, sur sollicitation de l’Education nationale, avec les parents des enfants dont les enseignants n’avaient pas de nouvelles depuis le confinement jusqu’à la mise en place d’un groupe de parole en ligne en passant par la mise à disposition de kit de base « activités manuelles » pour les familles fragilisées.
  5. Développement d’actions solidairesLe développement d’actions solidaires par les associations départementales Francas ou leurs adhérents collectifs a pris là également des formes variées, au gré des initiatives militantes sur les territoires.

    Forte de ses missions et de son réseau territorial, la Fédération nationale des Francas est entièrement mobilisée pour répondre aux besoins en temps et en sortie de crise, pour aider les jeunes citoyen.nes à transformer le traumatisme de la crise du Covid 19 en élan collectif et citoyen.

La Fédération nationale des Francas : 82 associations départementales et territoriales – Plus de 1 000 organisateurs adhérents et plus de 8 000 adhérent·es individuel·es – 800 dirigeants associatifs et 1 000 formateurs et formatrices bénévoles – 1,7 million d’enfants et d’adolescent·es accueillis – 3 500 stagiaires de la formation professionnelle et 6 000 jeunes en formation Bafa et Bafd

Contact presse :

Sylvie Rab – Tél. : 06 74 98 78 35 – srab@francas.asso.fr

Une mission parlementaire sur les métiers de l’animation

Une mission d’information parlementaire s’intéresse aux métiers du lien, et ainsi directement aux animateurs. François Ruffin, co-rapporteur de la mission, demande aux professionnels de lui dire leurs conditions de travail, leur engagement quotidien, leurs réussites, leurs désillusions…

Une adresse est ouverte pour réceptionner vos témoignages. N’hésitez pas!  metiersdulien@ruffin-depute.fr

Quelle éducation en 2030 ? Manifeste des villes éducatrices

Le Réseau français des villes éducatrices entend remettre l’éducation au cœur des priorités des politiques territoriales. Depuis 2014, la grande majorité des villes s’est dotée d’un Projet éducatif de territoire (PEDT) dont l’objectif est de rendre cohé-rente l’action éducative sur tous les temps et âges des enfants et des jeunes. Cela a permis de redéfinir le partenariat local à travers des alliances éducatives intégrant l’Éducation nationale, l’éducation populaire, les parents, les enfants, les agents, les collectivités, etc.

Lire le manifeste