Le décret sur le travail des enfants influenceurs en France a été promulgué

Depuis plusieurs années, les enfants influenceurs restent un gros sujet au niveau juridique. Comment encadrer le travail de ces mineurs sur les réseaux sociaux? Comment faire en sorte qu’ils ne multiplient pas les collaborations? Depuis l’année 2018, le gouvernement français cherche à clarifier de manière légale leur apparition sur les réseaux sociaux. Après des mois de réflexion, un projet de loi a été soumis en février 2020 par le député Bruno Studer qui a été adopté en première lecture, avant de faire un aller-retour au Sénat.

Lire l’article

Enquête sur une disparition des enfants de l’espace public

Où sont passés les enfants ? Dans les rues de nos villes, combien en croise-t-on, cartables sur le dos, et rentrant de l’école ? Combien sont-ils à avoir l’autorisation parentale de jouer dans la rue ? De faire quelques courses dans un magasin proche de leur domicile ? Bien peu. Et même, de moins en moins. Clément Rivière, maître de conférences en sociologie à l’université de Lille, s’est penché sur la façon dont les parents du début du 21ème siècle encadrent les pratiques de leurs enfants dans l’espace public. Récemment publié aux Presses universitaires de Lyon, son travail met en lumière les mécanismes à l’œuvre dans la fabrication des « enfants d’intérieur ». De quoi donner à réfléchir aux urbanistes et plus largement, à tous ceux qui travaillent à la conception et à l’aménagement d’espaces publics pour tous.

Lire l’article complet

Les politiques de jeunesse des conseils régionaux

Réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), le laboratoire Arènes (UMR CNRS 6051) et la chaire Territoires et mutations de l’action publique (TMAP), cette étude vise à mieux comprendre comment les conseils régionaux prennent en compte les jeunes dans leurs politiques publiques.

Voir le rapport

Développer les compétences socio-comportementales des élèves

Le programme de l’association Énergie Jeunes coordonne des séances de discussions en classe visant à développer les compétences socio-comportementales (motivation, persévérance et autodiscipline) des élèves de collèges défavorisés. Les résultats de l’évaluation conduite entre 2014 et 2019 indiquent un impact positif sur les résultats scolaires, en particulier chez les filles, les élèves sans difficultés de comportement et les non-boursiers. Cet impact s’accompagne d’un changement d’état d’esprit des élèves, d’une amélioration de leurs comportements au collège et d’un ajustement de leurs aspirations. L’effet est moins fort et plus tardif sur les garçons et les élèves de milieux défavorisés qui ressentent les effets seulement à partir de la 3e. Bien que l’effet de cette intervention soit de faible ampleur, son rapport coût-bénéfice est remarquable au regard d’autres dispositifs comparables.

Voir le rapport