L’Alliance pour la lecture

La Fédération nationale Francas a rejoint un collectif de 69 structures qui se sont rassemblées pour promouvoir le livre et la lecture autour d’un Manifeste. Ce collectif vient d’obtenir le label « Grande cause nationale 2021-2022 ».

Ceci offre la possibilité aux Francas, dans l’ensemble fédéral, d’apposer le logo « Grande cause nationale 2021-2022 » sur les différentes manifestations, projets, formations organisées durant l’année à venir autour de la lecture, tant sur les outils de communication produits que dans les locaux concernés.

Voir le site

« Tous vigilants face au harcèlement scolaire » Grand Prix Cap’Com 2021

Le Grand Prix Cap’Com 2021 est attribué à la ville de Bourgoin-Jallieu pour sa campagne « Tous vigilants face au harcèlement scolaire »

Initiée et portée par les jeunes du conseil municipal d’enfants et de jeunes, la campagne de la ville de Bourgoin-Jallieu contre le harcèlement scolaire s’articule autour d’un court-métrage émotionnel et pédagogique pour sensibiliser les écoliers et collégiens au harcèlement en milieu scolaire. Complet et bien ciblé, le dispositif de communication qui l’accompagne assure dialogue et bonne diffusion du film.

C’est cette efficacité du message bien construit et bien délivré qu’a souhaité récompenser le jury du Grand Prix Cap’Com 2021, séduit par le diagnostic de fond, l’implication des jeunes et les réponses adaptées qu’apporte la campagne sur un tel sujet.

Voir l’article et le film

Conditions de travail : les animateurs périscolaires sifflent la fin de la récré

Lancée mardi, la grève des professionnels de l’animation se poursuit ce mercredi pour améliorer les conditions de travail d’un secteur marqué par une forte précarité. À trop monter au créneau, Camille s’inquiète de prendre une flèche perdue. « Ça fait trois ans que je débraie beaucoup, que j’interpelle les députés, le maire, la préfecture… J’ai honnêtement peur que ça me retombe dessus. » Animatrice dans l’école d’une petite commune en périphérie de Nancy, la quarantenaire ne baisse pas les bras pour autant. Les raisons de se mobiliser ne manquent pas.

Lire l’article complet d’Alternatives Économiques

Rapport Annuel Enfant – Santé mentale : le droit au bien être

À l’occasion du 20 novembre, journée internationale des droits de l’enfant, la Défenseure des droits, Claire Hédon, et son adjoint Défenseur des enfants, Eric Delemar, rendent public leur rapport annuel consacré aux droits de l’enfant : Santé mentale des enfants : le droit au bien-être.

Le défaut de prise en charge des troubles de santé mentale et les manquements aux droits qui en découlent constituent une entrave au bon développement de l’enfant et à son intérêt supérieur, que deux années de vagues épidémiques ont contribué à aggraver.

La Défenseure des droits appelle à prendre la pleine mesure de l’enjeu décisif que représente la bonne santé mentale des enfants et à agir urgemment pour sortir des approches fragmentaires et strictement sanitaires.  Elle souhaite que la santé mentale soit appréhendée dans sa globalité, conformément à l’approche retenue par l’OMS, en lien avec la santé physique et avec l’environnement dans lequel évolue l’enfant, comme l’environnement familial et scolaire, les relations affectives, les conditions de vie, les réseaux sociaux, etc.

 

Voir le rapport

Faire République avec l’éducation populaire et les jeunes

À l’heure de définir les orientations qui structureront les politiques nationales de demain, le Cnajep souhaite contribuer au débat et interpeler les candidat.es et futurs élu.es sur leur vision d’une politique publique pour l’éducation populaire et d’une politique de jeunesse transversale et ambitieuse. Rendez-vous pour notre soirée événement le 15 décembre de 17h à 23h. Au programme : – Tables rondes avec les témoignages des associations de jeunesse et d’éducation populaire qui œuvrent au quotidien dans les territoires – Interpellation des candidat.e.s à la présidentielle.

Voir la vidéo (très longue… donc choisir ses passages préférés !)