« Les jeunes et le numérique. Des clefs pour les accompagner » c’est quoi ?

C’est d’abord le fruit de la collaboration entre L’Agora·MDA  via le dispositif « Promeneur du Net 79 », et l’Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé Nouvelle Aquitaine (Ireps) pour répondre aux besoins des professionnels sur les enjeux éducatifs liés au numérique.

En 2021, nos deux structures ont recueilli les questions concrètes de nos partenaires jeunesse des Deux-Sèvres. Ces questions ont été transmises à des experts et des chercheurs reconnus. Ceux-ci ont répondu avec pertinence et clarté à ces questionnements, notamment sur le temps d’écran, les Réseaux Sociaux, les jeux-vidéo, la santé mentale, l’intimité. Ce guide, illustré de dessins humoristiques, est le résultat de ce travail.

Consulter le site et le document

Temps libéré, temps de vie, temps contraint

Le FONJEP a le plaisir de vous convier à la 4e édition de PROJEP :
Temps libéré, temps de vie, temps contraint
Lundi 9 mai 17h30-19h30

­Cette table ronde animée par Vincent SEGUELA, secrétaire Général de la Fédération Léo Lagrange, interrogera la question du TEMPS. État des mutations de notre rapport au temps et au travail ? Quelles conséquences sur l’engagement associatif ? Quelle nouvelle articulation entre le temps de l’engagement et le projet associatif collectif ?
­
Avec la participation de Christophe DANSAC, et Éric DACHEUX, chercheurs, Evanne JEANNE-ROSE, vice-président de l’UNHAJ, et des représentants de la CNAF et de La Ligue de L’enseignement.

Les débats sont relayés en direct

Les modes d’engagement des jeunes, dans et hors l’école, en contexte de crise

La revue Tema publie un numéro copieux sur cette question (les articles sont gratuits)

  • Jean-Charles Buttier, Stéphanie Demers, Aurélie De Mestral, Charles Heimberg and David Lefrançois Introduction : à l’école de l’engagement
  • Jean-Charles Buttier and Aurélie De Mestral D’hier à aujourd’hui, former des citoyen.ne.s engagé.e.s en France et en Suisse romande : une injonction paradoxale ?
  • Stéphanie Demers, Marc-André Éthier and Annik Huppé S’engager en temps de crise : discussions de jeunes sur la manifestation comme levier pour provoquer des changements sociaux
  • Charles Heimberg Enseigner la possibilité de l’engagement, entre intelligibilité et dévolution
  • Jean-Luc Denny and Marie Braun La question de l’engagement lycéen : une étude de cas d’élus au conseil académique de vie lycéenne
  • Yoan Mieyaa and Marie Huet-Gueye Représentations d’élèves de CM1 sur la place et le rôle de l’enseignant-e dans le conseil d’élèves : appropriation du dispositif au regard de l’éducation à la citoyenneté
  • Jérôme Martin Faire face au chômage dans les années 1930 : la construction du groupe des « jeunes travailleurs » comme réponse à la crise
  • Christelle Robert-Mazaye, Fanny Goulet, Sandrine Turcotte, Stéphanie Demers, Élodie Belleau and Marco Barroca-Paccard Comprendre les composantes de l’écocitoyenneté chez les enfants et les jeunes : une réflexion théorique
  • Elorri Corbin, Yoan Mieyaa, Marie Huet-Gueye and Ania Beaumatin L’engagement politico-climatique des jeunes : une sphère de socialisation et de personnalisation en période de crise
  • Evelyne Bois, Mandarine Hugon, Frédéric Glomeron and Muriel Feinard-Duranceau Engagement des éco-délégués en collège et lycée : quel pouvoir d’agir ?
  • David Lefrançois Histoire des luttes comme impulsion à l’engagement sociopolitique des jeunes malgré la contrainte scolaire  Entretien avec Francis Dupuis-Déri
  • Hélène André and Sylvain Wagnon Filmer l’engagement de la jeunesse

Voir le site

Parution du rapport de l’étude sur l’animation occasionnelle

Quelles motivations à devenir animateur dans un cadre occasionnel ? Quelle perception de cette pratique ? Quels apports, dans la vie personnelle ou professionnelle, d’une telle expérience renouvelée à diverses périodes ? Comment définir cette pratique ? C’est à toutes ces questions que la nouvelle étude de l’Ovlej apporte des réponses.

Voir l’étude

La santé des enfants – Une politique à refonder pour réduire les inégalités sociales et territoriales de santé

Au 1er janvier 2021, les enfants de moins de 12 ans représentaient 9,4 millions de personnes en France, soit 14% de la population. Leur état de santé aujourd’hui, et leur prise en charge par le système de santé, sont l’un des principaux déterminants de l’état de santé des prochaines générations d’adultes – et par conséquent, des dépenses de santé. Si l’état de santé des enfants est difficile à caractériser avec précision, la France se situe dans la moyenne des pays comparables. Toutefois, l’amélioration globale constatée cache des inégalités sociales marquées, et ce, dès le plus jeune âge. Par ailleurs, les dépenses publiques de prévention et de prise en charge des soins pour les enfants apparaissent limitées : en 2019, elles représentaient près de 4,5% des dépenses nationales d’assurance maladie, soit 8,9 milliards d’euros.

Dans ce rapport, la Cour des comptes souligne que des marges de manœuvre existent en faveur de la prévention et de la promotion de la santé à destination des enfants.

Voir le résumé et le rapport complet