Laïcité et Valeurs de la République : le ministre retient les préconisations de Jean-Pierre Obin

Jean-Michel BLANQUER a annoncé à M. OBIN qu’il reprenait les principales propositions contenues dans son rapport et qu’il les intègrerait au sein d’un ambitieux plan de formation initiale et continue, lancé dès la rentrée de septembre 2021 et appelé à se déployer sur quatre ans. Ce plan de formation continue des personnels est inédit par son ampleur et ses modalités : dès la rentrée 2021, 1 000 formateurs issus de toutes les académies et de tous les départements vont bénéficier d’une formation renforcée et intensive. Une centaine d’entre eux, sur la base du volontariat, pourra également suivre une formation en vue d’un diplôme universitaire, à l’instar de celui que propose la Sorbonne Université destiné à former des « référents laïcité » dans divers milieux professionnels. Des modules de formation spécifiques seront dans le même temps déployés au profit des différentes catégories d’acteurs (personnels de direction, inspecteurs, CPE, etc.).

Voir l’article complet

Contrôles d’identité : la Défenseure des droits prend acte de la décision de la Cour d’appel de Paris

La Défenseure des droits a pris connaissance des arrêts rendus ce jour par la Cour d’Appel de Paris relatifs à des contrôles d’identité discriminatoires liés à l’origine de trois lycéens de Seine-Saint-Denis, un mineur de 17 ans et de deux jeunes hommes de 18 ans, rentrant d’un voyage pédagogique le 1er mars 2017 à la Gare du Nord.

Saisi des faits en avril 2017, le Défenseur des droits a présenté des observations en première instance et en appel en application de l’article 33 de la loi organique n° 2011-333 du 29 mars 2011. Il avait conclu que « la différence de traitement subie par les réclamants manqu[ait] de justification objective et raisonnable et [était], en conséquence, discriminatoire. »

Voir l’article

Mise à jour des protocoles sanitaires

La Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative informe que :

  • la foire aux questions (FAQ) relative aux accueils collectifs de mineurs (ACM) dans le cadre de la crise sanitaire a été mise à jour,
  • un nouveau protocole sanitaire relatif à l’organisation des sessions théoriques de formation est mis en place,
  • Une instruction intitulée « relance du Plan mercredi » précise les mesures de la CNAF et du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports en faveur de la deuxième phase du Plan mercredi.

Voir toutes ces questions sur le site du ministère

COVID 19 : les protocoles sanitaires actualisés pour les ACM et les formations

L’ouverture des accueils collectifs de mineurs -ACM- (avec et sans hébergement) et l’organisation des sessions de formations aux Brevets d’aptitude aux fonctions d’animateur et directeur en accueils collectifs de mineurs -BAFA-BAFD- sont soumises à certaines restrictions visant à limiter la propagation de l’épidémie de la COVID 19.

Le décret n°2021-606 du 18 mai 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, fixe les modalités d’ouverture des accueils collectifs de mineurs (ACM) et les modalités d’organisation des activités de formation.

Voir toutes les consignes