La pauvreté des enfants à la naissance en France. Résultats de l’enquête Elfe

Qu’est ce qu’être pauvre à 2 mois ? B Castillo Rico, M Leturcq et L Panico (INED) montrent qu’à coté de la pauvreté monétaire existe une pauvreté « parentale ». L’enquête ELFE établit plusieurs critères de pauvreté. A coté de critères matériels comme les conditions de logement (présence de moisissures, absence d’eau chaude par exemple), elle prend en compte l’implication parentale : ne chanter que rarement avec l’enfant, lui parler rarement, avoir rarement un contact peau à peau, lire des livres etc. 17% des enfants connaissent la pauvreté matérielle mais 24% la « pauvreté parentale », celle où l’implication parentale est insuffisante alors que la pauvreté monétaire ne touche que 13% des enfants.

Lire l’article ou le rapport

Les adolescents et adolescentes en colonies de vacances

Le jeudi 14 janvier, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) organise une web-conférence consacrée aux adolescents et adolescentes en colonies de vacances. Les résultats de trois enquêtes menées par l’INJEP seront présentés et mis en discussion en vue d’enrichir les connaissances sur les publics et sur les effets de ces séjours collectifs.

Voir l’article de l’INJEP

La participation des jeunes enfants aux activités périscolaires est liée au milieu social et au territoire

Selon l’Insee, la fréquentation des activités périscolaires, de la cantine ou d’un centre de loisirs par les enfants âgés de trois ans et demi est liée à leur milieu social. La commune d’habitation joue également un rôle. Les enfants de trois ans et demi des classes sociales défavorisées et ceux vivant loin des centres urbains profitent moins des activités périscolaires. C’est ce que révèle l’Insee dans son étude « France, portrait social, édition 2020 », présentée le 3 décembre 2020.

Mais au fait, pourquoi s’intéresser à la question de l’accès des jeunes enfants aux temps péri et extrascolaires ? L’Insee s’appuie sur les travaux du Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) qui a forgé le concept de « temps et lieux tiers », soit « la sphère des pratiques autres que celles de la vie en famille et des apprentissages scolaires ». Or l’existence de cette sphère serait « primordiale pour le développement personnel des enfants, la socialisation avec les pairs et les adultes et l’affirmation de soi ». En outre, « le bien-être et la socialisation précoce des enfants, auxquels œuvrent des professionnels autres que les enseignants – agents socioéducatifs et médicaux – sont importants pour leur parcours ultérieur de vie ».

Lire la suite qui valide les projets Francas de projets éducatifs de territoire

L’année 2020 vue par les enfants : «Je n’irai pas jusqu’à dire qu’on était comme en prison mais bon…»

Que retiennent les plus jeunes de l’année écoulée ? Des souvenirs plus ou moins joyeux, malheureusement toujours liés au Covid-19. «Qu’est-ce qui t’a le plus marqué en 2020 ?» A cette question, les enfants interrogés par Libération n’ont pas eu besoin de fouiller longtemps dans leur mémoire pour en extirper leur réponse: un souvenir, à chaque fois lié à la pandémie. Un anniversaire sans les copines, des grands-parents qu’on ne peut plus embrasser, l’école à la maison, le port du masque, le décompte des victimes du Covid aux informations… les enfants racontent leur année chamboulée.

Lire les témoignages

Rapport sur la pauvreté : Les jeunes, grands perdants de la crise

Les jeunes sont les grands perdants de la crise sanitaire et économique et la pauvreté s’étend en France malgré un système redistributif efficace. Dans son second Rapport sur la pauvreté, publié le 26 novembre dernier, l’Observatoire des inégalités, organisme indépendant qui fait référence sur ces sujets, confirme les sombres constats formulés à l’issue du premier confinement. Même s’il est encore trop tôt pour le chiffrer précisément, expliquent les auteurs du rapport, la crise touche surtout les plus fragiles, notamment les jeunes.  Retour sur les principaux résultats du rapport.

Lire l’article sur le café pédagogique

En complément on peut lire le rapport sur la pauvreté des enfants à la naissance en France :

Résumé de la publication

Cet article présente une description multidimensionnelle de la pauvreté des enfants en France, au moment de leur naissance et au cours de leur première année de vie. Plus précisément, il s’appuie sur deux principales mesures de pauvreté : la pauvreté monétaire et la pauvreté en conditions de vie (et de logement). L’approche généralement utilisée pour mesurer la pauvreté des adultes est ainsi appliquée aux jeunes enfants, ce qui permet de prendre en compte leurs besoins spécifiques. Diverses techniques de régression ont été mobilisées afin de mettre en évidence les groupes de population les plus vulnérables à la pauvreté monétaire et à la pauvreté en conditions de vie dans ses différentes dimensions.

https://archined.ined.fr/view/AXAQgQGX5WBfH-X_VIs9