La protection des mineurs sinistrée

À l’heure où le gouvernement annonce son intention de créer un code de la justice pénale des mineurs et lance la création de vingt nouveaux centres éducatifs fermés, l’ultime sanction avant la prison dans l’échelle pénale, le volet protection de l’enfance en danger apparaît sinistré. Or, en matière de justice des mineurs, les professionnels s’accordent sur le fait que la sanction pénale est souvent décidée quand une sanction éducative a échoué, celle-ci intervenant fréquemment en raison d’un échec de la prévention.

Lire l’article complet

Projet d’éducation des enfants et des jeunes au(x) droit(s)

Le droit est indispensable au fonctionnement de notre société. Il remplit en effet des fonctions essentielles : il structure et rend possible la vie en société, il fonde et encadre l’action des pouvoirs publics, il traduit et protège les valeurs collectives, il délimite les droits et devoirs de chacun, il permet encore une résolution pacifique des conflits, au besoin par l’appel au juge. Parce que toute personne est confrontée à l’omniprésence des règles juridiques dans les différents aspects de sa vie quotidienne, l’approche par le droit peut offrir une perception concrète de la manière dont s’opèrent et se régulent les rapports sociaux dans une société non régie par la force.

Le projet Educadroit

Dessine-moi une colombe : l’éducation comme arme de paix

L’éducation peut-elle encore jouer un rôle pour lutter contre les peurs et le repli sur soi ? Pour Solidarité Laïque, le rôle de l’éducation est fondamental dans le maintien de la paix et la construction d’une société solidaire.

Dans un contexte d’amenuisement de la solidarité internationale, de recul des espaces démocratiques et de rejet de l’autre et du migrant, bouc émissaire du 21ème siècle, paradoxalement ce siècle n’a jamais autant donné de tribunes de paix : journée mondiale de la paix célébrant les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme ; 11 novembre, centenaire de l’armistice de 1918. Deux Objectifs de développement durable y sont directement dédiés puisque les ODD 17 et 16 traitent de questions relatives à l’établissement et au maintien de la paix, à la protection des droits de l’Homme et au droit international humanitaire.

Pourtant à l’universalisme de cette valeur à laquelle beaucoup de discours restent attachés, s’opposent des discours identitaires ou sécuritaires où la paix perd de sa valeur inconditionnelle et suprême pour répondre à des exigences d’ordre public ou de souveraineté nationale. Aujourd’hui la violence et les fanatismes sont des enjeux devenus communs et les enfants sont les plus vulnérables face à ces messages de haine. Face à ces menaces, c’est un devoir d’offrir notamment aux plus jeunes, les compétences pour s’armer de bienveillance et se construire un futur apaisé et confiant.

Voir l’article complet

Apprendre au XXIᵉ siècle » : un pari sur l’intelligence collective

Il est grand temps que l’apprentissage de la curiosité l’emporte sur celui de la soumission. Tel est le « credo » sur lequel repose Apprendre au XXIᵉ siècle, l’importante et passionnante contribution que François Taddei vient d’apporter à la réflexion sur l’avenir de l’école et les enjeux de la connaissance. Si l’on veut progresser vers une « société apprenante », « où les apprentissages des uns facilitent ceux des autres », une « révolution de nos façons d’apprendre, en tout lieu et à tout âge » s’impose, juge-t-il. Le point sur les perspectives développées dans cet ouvrage.

Lire la suite…

Enquête Unicef : Dès 6 ans , la découverte des inégalités sociales…

L’Unicef publie le 8 novembre une vaste enquête portant sur 26 000 jeunes de 6 à 18 ans. Elle montre que les jeunes des quartiers populaires sont davantage en but aux privations et aux moqueries. Autre apport de cette étude : un fort effet de genre repérable dès l’enfance et une alerte sur le sentiment d’homophobie.

Voir l’article complet dans le café pédagogique