Information ou Infox, comment faites-vous la différence ?

Avec l’essor des réseaux sociaux, et plus particulièrement lors d’évènements telle que la pandémie du coronavirus, les infox ont trouvé un terreau fertile pour se propager massivement, surfant sur la peur, l’inquiétude, le besoin express des citoyens d’être informés.

Parmi les vraies informations se mêlent des « infox », volontairement fausses, erronées, ré-interprétées ou fabriquées de toutes pièces. Dans bien des cas, les auteurs diffusent un titre accrocheur et une image choc pour attirer notre attention et nous inciter à cliquer, loin de l’intention de nous informer…mais bien d’augmenter le nombre de visites sur leurs sites ou réseaux sociaux…et de faire le buzz !

Les « Infox » circulent rapidement dans des buts différents, l’envie de se faire une réputation sur le net, semer le doute entre opposants politiques, de  tromper le lecteur en orientant son opinion.

Avec le soutien du ministère de la Culture (Secrétariat général / Service de la coordination des politiques culturelles et de l’innovation). Avec les ressources de : La Générale de production, Réseau Canopé, Arte Junior, The Conversation, l’INA, les Ceméa, Savoir&Devenir, Association LE BAL, Le Monde, AFP-Factuel…

Voir l’article et le parcours

« Prendre en compte la parole de l’enfant : un droit pour l’enfant, un devoir pour l’adulte »

Voir l’article complet

Netflix , McDo… quelles sont les marques qui font rêver les millennials ?

Chez les jeunes comme les autres, la pandémie a rebattu les cartes. Et ça se ressent dans les marques qui intéressent le plus les millennials. Quelles sont les marques qui suscitent le plus d’intérêt chez les 18-34 ans ? Selon le dernier baromètre YouGov, le confinement a modifié le paysage. En tête du podium : Netflix, suivie de McDonald’s et Apple. Facebook, que l’on annonçait has been, fait une belle percée dans le classement. Les applis comme Lydia ou Vinted ont la cote. Et la SNCF a su s’attirer les faveurs des jeunes au moment du déconfinement…

Lire la suite et voir les graphiques

Ni vous sans moi, ni moi sans vous

Un maitre mot : complémentarité, et un vibrant plaidoyer pour la mettre en œuvre entre tous les acteurs de l’éducation des enfants.  Les Francas retiennent la définition de l’éducation proposée par Roger Gal et Gaston Mialaret : « L’éducation est l’ensemble des influences d’origines et de natures diverses qui s’exercent volontairement ou non sur l’individu et que l’individu exerce sur son environnement et qui, en se conjuguant, contribuent à la création et au développement de sa personne.
L’éducation a un caractère global et permanent parce qu’elle est de tous les instants de la vie, parce qu’elle implique la personne humaine dans toutes ses dimensions et qu’elle résulte de l’ensemble des influences reçues par chacun. L’éducation, au sens du processus et du résultat de ce processus, participe à la construction de l’unicité et de la singularité de la personne. Elle concerne à la fois la dimension individuelle et la dimension sociale et citoyenne de la personne. Elle permet de se découvrir en construisant ses rapports aux autres, de faire l’apprentissage du monde humain. »

Lire la suite